3 exemples de stratégies d’innovation

Dans une quête infinie d’avantage concurrentiel, les entreprises investissent dans les domaines pertinents de leur chaîne de valeur pour se démarquer. Innover leurs procédés, leur organisation ou leur système de commercialisation, les options sont multiples. Ci-après les stratégies d’innovation de produit connues comme étant les plus pertinentes.

Stratégie Push : une technologie à grande valeur ajoutée

Le premier des exemples stratégies d’innovation est la technology Push. Cette stratégie part d’une importante percée technologique souvent effectuée par des universitaires ou des centres de recherches qui se convertissent ensuite en entreprises. Une fois adoptée par les entreprises existantes, elle est connue sous le nom de Technology driver, et est définie comme étant le développement de produits à forte valeur ajoutée technologique. Elle se repose donc  sur une activité intense en Recherche et Développement de l’entreprise afin d’introduire le plus d’inventions dans le marché et d’arriver à des produits innovants à succès jusqu’à créer des innovations radicales. Le principal défi sera donc la commercialisation car le profil des besoins des clients cibles ne sont pas réellement précisés mais peuvent l’être via l’appel à une équipe de gestion maîtrisant le marché ciblé. Les exemples d’entreprises ayant percé par cette stratégie sont Google, IROBOT et Bosch.

Stratégie Pull : une réponse attentive aux besoins

Symétrique à la précédente stratégie, le Market Pull est une réponse à un besoin d’un marché. Généralement, l’entreprise est créée par une personne ressentant le besoin et voulant le satisfaire. Adoptée comme stratégie en entreprise, elle deviendra le Market Reader et consistera à rediriger les R&D vers la création d’innovations à succès issues d’une écoute attentive des demandes formulées par la clientèle. Sa valeur réside ainsi dans la personnalisation des produits et l’innovation incrémentale engendrée. Samsung, Hyundai, et Dell en sont des exemples renommés. Le défi de cette stratégie est dans la différenciation et la question de propriété intellectuelle du produit lors de sa commercialisation. Le principal dilemme du Market Reader se situe aussi dans le fait qu’en étant trop focalisée sur les utilisateurs, l’entreprise tendra à rater des occasions d’innovation disruptive.

La démarche Need Seeker : anticiper les besoins

Du côté du marché, cette stratégie se base plus sur l’anticipation des besoins futurs que sur la réponse aux attentes déjà formulées. Moins connue que les deux stratégies d’innovation classiques, elle est pourtant la plus favorable à l’apparition d’innovations de rupture axées sur les qualités fonctionnelles et les usages des produits. Grâce à elle, Apple et Tesla sont devenus les premiers à avoir répondu à des demandes non encore exprimées par leurs clients. Le Need Seeker est la plus avantageuse en matière de Return On Investment. Il est plus profitable que le Market Reader qui est plus borné à l’innovation incrémentale et ne nécessite pas autant de lourds investissements que la Technology driver. Le seul frein à cette stratégie est dans sa formulation par rapport aux besoins non exprimés qui n’est pas évidente. Pour cela, les entreprises peuvent recourir à des méthodes efficaces comme le Lead User, les Personas ou l’utilisateur extrême.

3 exemples de stratégies d’innovation
Adopter la bonne stratégie marketing